Réseaux sociaux

BLOG 📰

Les 5 meilleures inventions accidentelles de l’histoire

meilleures-inventions-accidentelles-histoire

L’histoire regorge de nouveautés dues à la chance, qui n’auraient pas eu lieu sans un petit coup de pouce du hasard. Voici les 5 inventions accidentelles les plus surprenantes de l’histoire :

  1. Le scientifique distrait qui découvre le premier antibiotique

Alexander Fleming est connu pour avoir été l’inventeur du premier antibiotique : la pénicilline. La découverte a eu des répercussions énormse dans le monde : elle a permis de traiter des maladies et affections autrefois mortifères, et a propulsé la science et la médecine en avant. Mais cette superbe découverte a été due au hasard, et à une certaine paresse de la part de Fleming.

En 1928, Fleming travaille sur les antibactériens. Dans le cadre de sa recherche, il fait des cultures de staphylocoques, dans des boîtes de Petri. Les beaux jours arrivant, il décide de partir en vacances… Et oublie dans un coin du laboratoire les boîtes, sans les nettoyer. Revenu de congé, il remarque qu’une boîte présente maintenant de la moisissure, et surtout que celle-ci semble avoir détruit les bactéries de staphylocoques. C’est la penicillium notatum, qui sera ensuite isolée par deux autres scientifiques dans les années 30 pour créer la pénicilline telle qu’on la connaît aujourd’hui.

  1. La machine à mouvement perpétuel ratée transformée en jeu culte

La recherche d’une machine à mouvement perpétuel a longtemps été un des grands objectifs de la science. Une machine qui produirait un mouvement sans s’arrêter permettrait en effet de créer de l’énergie sans avoir besoin de combustible, ni de se baser sur la nature. On sait cependant maintenant que les lois de la thermodynamique rendent impossible la création d’un tel objet. Mais les recherches ont été nombreuses et l’une d’entre elles à permis de créer un jeu bien connu des amateurs de casinos : la roulette.

On le sait peu, mais c’est le mathématicien français et auteur des Pensées (1670), Blaise Pascal, qui est à l’origine du jeu. En 1665, il essayait de créer une roue qui tournerait de manière perpétuelle. Son invention n’a pas abouti, mais elle a été adoptée par François et Louis Blanc, qui ont adapté l’objet pour créer ce qui est devenue la roulette. Comme l’explique Betway Casino sur sa présentation de la roulette, la version “française” s’est ensuite exportée. On trouve maintenant plusieurs variantes, dont la roulette américaine ou même la roulette multijoueur… Tout ça parce que Blaise Pascal a essayé de rompre les lois de la physique !

  1. Le champagne : une erreur de fermentation qui devient produit de luxe

Le champagne est un symbole de luxe, et un joli témoignage de l’influence des arts de la table à la française dans le monde. La grande ironie de l’affaire, c’est que la boisson pétillante a été créée par des hommes qui avaient fait voeu de pauvreté : des moines ! En particulier un moine, qui devrait vous être familier : Pierre Pérignon, plus connu sous le titre révérentiel « Dom Pérignon ».

A la fin du XVIIe siècle la région de Champagne rencontre des difficultés de mise en bouteille du vin. Les vignerons se rendent compte que la nouvelle méthode – en bouteille en verre – crée des bulles non voulues. Dom Pérignon travaille tout d’abord à enlever ces bulles malvenues, mais en 1670, il se rend compte qu’elles sont appréciées, en particulier à la cour du roi Louis XIV. Pour répondre à cette nouvelle demande, il expérimente plusieurs méthodes sur les vins champenois. La suite de l’histoire, vous la connaissez déjà, grâce à notre top 10 des meilleurs seaux à champagne lumineux

  1. Le chewing-gum : un latex artificiel qui ne fonctionne pas

Le chewing-gum fait maintenant partie de nos habitudes et on le mâche sans s’interroger sur son origine. Pour autant, sa découverte a été entièrement accidentelle. La “gomme à mâcher”, comme elle est parfois appelée en français, nous vient tout droit des années 1870. A l’origine, c’est un général mexicain, Antonio López de Santa Anna qui, chassé de son pays par la révolution, débarque à New York avec 250 kg de sève séchée de sapotillier. Cette sève permet de produire du chiclé, un latex issu de l’arbre.

Au départ, l’idée était de créer un latex naturel qui aurait pu être utilisé dans divers domaines de production. Mais Thomas Adams, qui est chargé de le transformer, n’arrive pas à obtenir une texture satisfaisante. Las, il en met un morceau dans sa bouche, et note qu’il est agréable de le mâcher. L’idée suit son chemin, et c’est finalement William Semple, un dentiste de l’Ohio, qui dépose le premier brevet d’invention du chewing-gum. Hé oui, les mythiques barres de bubble gum Malabar n’auraient jamais vu le jour sans cette idée un peu folle d’un homme ennuyé de ne pas avancer dans sa recherche !

  1. Les glasses en cône : une idée partie d’une urgence

Toujours dans la catégorie cuisine et gastronomie, nous avons les cônes de glace. L’association de gauffrettes et de crème glacée est maintenant tellement évidente qu’elles deviennent indissociables. Mais à l’origine, les glaces étaient vendues dans de petit plats. L’invention du cône s’est faite dans l’urgence. Ayant installé son échoppe lors de l’Exposition universelle de 1904 à Saint-Louis, un vendeur de glace s’est soudain retrouvé sans plat pour servir sa crème glacée. C’est son voisin d’échoppe, Ernest A. Hamwi, qui l’a sauvé. Il décide de mouler les gauffres qu’il vend en forme de cônes, afin de proposer cette combinaison aux clients. L’idée est restée, et si les gauffres de Miko sont différentes des gauffres classiques, l’association est maintenant culte. Si cela vous donne envie, vous pouvez toujours aller voir les 10 meilleures machines à granité

Et vous, vous connaissez des inventions accidentelles qui sont devenues mythiques ?